Actualités et communiqués

APPRENDRE LA SÉCURITÉ AUX ENFANTS DOIT DEVENIR UNE PRIORITÉ NATIONALE :

22 septembre 2011
Pour diffusion immédiate

Dans nos foyers, nos écoles et nos communautés

WINNIPEG (MANITOBA) : La couverture médiatique engendrée récemment par l'enlèvement d'un enfant à Sparwood et la législation fédérale en matière de criminalité, entre autres, a fait de la sécurité personnelle des enfants un thème dominant, et le Centre canadien de protection de l'enfance appelle la population canadienne à profiter de l'occasion pour élever l'éducation à la sécurité personnelle des enfants au rang de priorité nationale.

« La sécurité et la protection de nos enfants méritent qu'on y consacre plus qu'une semaine d'attention médiatique, affirme Lianna McDonald, directrice générale du Centre canadien de protection de l'enfance. On peut bien en parler ou se contenter de critiquer, mais cela ne suffit pas. Nous avons tous et toutes un rôle à jouer dans la protection des enfants du Canada, et il est temps d'intensifier nos efforts et d'élever la sécurité de nos enfants au rang de priorité nationale. »

Noni Classen, directrice de l'éducation au Centre canadien, presse les parents de prendre régulièrement du temps avec leurs enfants pour leur apprendre à se comporter prudemment. Elle encourage vivement les enseignantes et enseignants de tous les niveaux à utiliser le programme d'éducation à la sécurité Enfants avertis du Centre canadien pour amener leurs élèves à se prendre en charge et développer leur habileté à appliquer des stratégies de prévention.

« Ce programme utilise des stratégies de prévention efficaces et en phase avec la recherche pour outiller les enfants contre la maltraitance, explique Mme Classen. C'est le seul programme du genre au Canada qui commence à la maternelle et se poursuit jusqu'au secondaire et qui traite à la fois de sécurité personnelle et de prévention de l'exploitation sexuelle dans la vraie et vie et sur Internet. Si l'on veut réduire les risques de maltraitance chez nos enfants, il faut que l'éducation à la sécurité fasse partie de leur quotidien. »

Mme Classen fait remarquer que Cyberaide.ca a reçu plus de 53 000 signalements de cas d'exploitation sexuelle d'enfants et que ces statistiques alarmantes montrent clairement qu'il faut faire davantage pour renforcer la sécurité des enfants du Canada.

« Des risques pèsent sur les enfants de tout âge, et ces risques varient selon l'âge des enfants, notamment en ce qui a trait à Internet et aux nouvelles technologies, observe Mme Classen. À l'heure d'Internet, aucune communauté n'est à l'abri d'individus qui veulent abuser de nos enfants et les exploiter. Nous devons intensifier nos efforts, en faire davantage et commencer à parler régulièrement de sécurité dans nos foyers, nos écoles et nos communautés. »

Le programme Enfants avertis s'utilise dans de nombreuses écoles au Canada, et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse vient de le distribuer à toutes les écoles de la province. De plus, le Centre canadien de protection de l'enfance distribue gratuitement chaque année aux parents, aux écoles, aux corps policiers et à d'autres organismes plus d'un million de documents de sensibilisation à la sécurité. Les sites internet du Centre canadien (protegeonsnosenfants.ca) et de son programme éducatif Enfants avertis (enfantsavertis.ca) mettent gratuitement à la disposition des parents et du personnel enseignant une foule de ressources pédagogiques, de stratégies de prévention, de jeux interactifs et d'activités d'éducation à la sécurité pour tous les âges.

-30-

Pour une demande d’entrevue avec l’un de nos porte-parole, les médias sont priés de contacter notre équipe des communications :

Communications, Centre canadien de protection de l’enfance

Téléphone :
204 945-8074
204 801-2979 (Cellulaire)

Courriel :
communications@protegeonsnosenfants.ca