Passez au contenu principal Passez au menu de la section

Rapport de valeur sociale

Des histoires à raconter — Faits saillants 2017–2018

Au cours de la dernière année, le Centre canadien de protection de l’enfance a pris les grands moyens pour déployer sa Stratégie numérique pour protéger les enfants les plus jeunes et les plus vulnérables du Canada en mettant l’accent sur deux de ses principaux piliers : réduire la disponibilité des images d’abus pédosexuels et identifier plus de victimes, tout en améliorant les systèmes de soutien aux victimes. Cette année, nous avons renforcé comme jamais ces piliers en introduisant une technologie révolutionnaire, en lançant un mouvement vers un soutien sans précédent pour les survivantes et survivants, et en établissant des collaborations exceptionnelles avec des alliés internationaux prêts à opposer une réponse mondiale à ce problème mondial.

Projet Arachnid

En 2017–2018, le Projet Arachnid a pris le monde d’assaut. De Washington au Royaume-Uni en passant par l’Inde, nous avons rencontré des décideurs clés au sein de centrales de signalement, de forces policières, d’organismes gouvernementaux et d’entreprises du monde entier pour leur expliquer en détail les capacités exceptionnelles du Projet Arachnid. Ces rencontres nous ont permis d’obtenir un accès sans précédent à des données, à du soutien et à du financement qui nous permettront d’accélérer considérablement le retrait des images d’abus pédosexuels à l’échelle mondiale.

Enquête internationale auprès des survivantes et survivants

En septembre 2017, nous avons publié les résultats définitifs de notre enquête internationale qui nous a permis de recueillir de précieuses informations sur le vécu des 150 survivantes et survivants qui y ont participé dans le but de mieux servir les Canadiens et de formuler d’importantes recommandations aux services et aux organismes qui interviennent auprès des survivantes et survivants d’abus pédosexuels avec prise d’images afin de mieux comprendre leur réalité particulière. Les résultats témoignent d’un urgent besoin de réexaminer notre stratégie face à ce problème, de concert avec la communauté internationale.

Les Phoenix 11

En février 2018, le CCPE a réuni pour la première fois des survivantes d’abus pédosexuels qui ont été enregistrés et, dans la plupart des cas, diffusés sur internet. Ces survivantes — qui se sont surnommées les Phoenix 11 — ont pu parler des problèmes qu’elles vivent ou qu’elles ont vécus ainsi que de leur vision de l’avenir pour faciliter l’adaptation ou la création de ressources et de services de soutien qui correspondent mieux à leurs besoins particuliers. Les Phoenix 11, avec le soutien du CCPE, continueront de faire entendre leur voix collective dans le but d’améliorer le sort des survivantes et survivants d’abus pédosexuels enregistrés.

Les 15 ans de Cyberaide.ca

En 2017, Cyberaide.ca a célébré ses 15 ans d’existence à titre de centrale canadienne de signalement des cas d’abus pédosexuels sur internet et de pilier de la Stratégie nationale pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle sur internet. Depuis sa création, Cyberaide.ca a donné suite à plus de 266 000 signalements de cas d’exploitation sexuelle d’enfants transmis par le public. Après retransmission aux forces policières pour enquête, ces signalements ont permis d’arrêter au moins 520 individus, de prendre en charge des centaines d’enfants en situation d’abus et de protéger un nombre incalculable d’enfants tant au Canada qu’à l’étranger.

Le rat-taupe nu

En mai 2017, le CCPE a lancé une nouvelle campagne articulée autour d’un héros improbable dans le but de prévenir la sextorsion chez les garçons adolescents. Intitulée « Te fais pas sextorquer, envoie un rat-taupe nu », cette campagne appelait les ados à envoyer des images de cette créature glabre plutôt que des photos nues d’eux-mêmes. Par son important message, son ton humoristique et son héros atypique, cette campagne a donné au Centre une visibilité sans précédent suite à un article du New Yorker qui a généré de multiples mentions dans la presse internationale.

Module d’apprentissage en ligne Priorité Jeunesse pour entraîneurs

En novembre 2017, le CCPE a lancé un nouveau module d’apprentissage en ligne en collaboration avec l’Association canadienne des entraîneurs. Ce module intitulé Priorité Jeunesse pour entraîneurs porte sur les limites, les inconduites sexuelles et le signalement. Cette formation apporte aux entraîneurs les connaissances voulues pour mieux protéger les athlètes.


À la rescousse des enfants et des adolescents : Réalisations 2017–2018

Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018

  • 100 000 — Nombre mensuel d’images uniques retenues par Projet Arachnid pour une analyse humaine et l’envoi éventuel d’une demande de retrait.
  • 430 000 — Nombre de demandes de retrait d’images d’abus pédosexuels envoyées à des hébergeurs.
  • 139 897 signalements ont été traités par Cyberaide.ca (248 % de plus qu’en 2016–2017).
  • 5 800+ — Nombre de demandes de renseignements venant de familles, d’enfants, de citoyens et de forces policières adressées à ce jour à la Division de la sécurité des enfants et de la défense des familles.
  • 5 588 — Nombre d’utilisateurs ayant ouvert un compte pour suivre la formation en ligne Priorité Jeunesse sur la prévention des abus pédosexuels dans les organismes.

Rapports de valeur sociale

Pour en savoir davantage sur les initiatives du CCPE au cours des exercices précédents, consultez nos rapports de valeur sociale :

Soutenez nos efforts. Faites-nous un don.

Associez-vous à une grande cause. En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, nous faisons appel aux dons pour nous aider à offrir nos services et nos programmes à la population. Aidez-nous à aider les familles et à protéger les enfants.

Faire un don