Passez au contenu principal Passez au menu de la section

Rapport de valeur sociale

Rayonner dans le monde depuis Winnipeg — Faits saillants 2017–2018

Depuis un an, nous observons un changement, ou plutôt un mouvement. Partout sur la planète, des voix s’élèvent pour dire « #MoiAussi » et « Jamais plus ». Ces mouvements, ces changements, redonnent du pouvoir aux survivantes et survivants : du pouvoir sur leurs agresseurs, du pouvoir sur les systèmes qui cherchaient à les enfermer dans le silence, du pouvoir sur leur propre vie. Le Centre canadien de protection de l’enfance a lancé son propre mouvement en intervenant auprès des survivantes et survivants d’abus pédosexuels enregistrés et en les aidant à partager leur histoire.

Projet Arachnid connaît un essor considérable à l’échelle mondiale comme moyen de lutter contre les images d’abus pédosexuels sur Internet. Cette initiative mise en place pour le bien des survivantes et des survivants s’impose aussi comme une plateforme pour contester l’inadéquation des réponses à la large circulation des images d’abus pédosexuels sur Internet.

Avec notre approche centrée sur les victimes, nous avons repoussé les limites de la protection de l’enfance grâce à des initiatives à portée mondiale, à des technologies de pointe et à des outils de prévention efficaces.

Dévoilement des résultats de l’Enquête internationale auprès des survivantes et survivants

Le 26 septembre 2017, à l’occasion du 15e anniversaire de Cyberaide.ca, le CCPE a dévoilé les résultats finaux de son audacieuse Enquête internationale auprès des survivantes et survivants, qui présente des données inédites ainsi que des recommandations pour lutter contre les images d’abus pédosexuels.

Cette enquête avait pour objectif de mieux comprendre les difficultés particulières vécues par les survivantes et survivants d’abus pédosexuels qui ont été enregistrés et, dans bien des cas, diffusés sur Internet. Au 27 juillet 2017, date limite pour l’inclusion dans les résultats finaux, 150 survivantes et survivants du monde entier avaient fourni de précieuses informations sur leur vécu. Même si les résultats finaux ont été publiés, l’enquête reste ouverte aux personnes qui voudraient toujours y participer.

Des survivantes se mobilisent pour faire changer les choses

En février 2018, le CCPE a organisé une rencontre historique de 10 survivantes issues de la première génération de survivantes et de survivants d’abus pédosexuels enregistrés et diffusés sur Internet. Réunies sous le nom de « The Phoenix Ten », ces survivantes ont parlé de leur vécu aux dix professionnels présents et ainsi jeté les bases d’un mouvement pour remédier à l’inadéquation des réponses à la prévalence des images d’abus pédosexuels et des ressources pour les survivantes et survivants et leur donner une voix collective sur la scène internationale.

Le rat-taupe nu envahit Internet

En mai 2017, le CCPE a lancé une campagne pour prévenir la sextorsion contre les garçons en utilisant l’humour pour aborder de front cette problématique en plein essor. Intitulée Te fais pas sextorquer, envoie un rat-taupe nu, la campagne appelle les ados à envoyer des GIF et des mèmes de cette créature glabre plutôt que des photos nues d’eux-mêmes.

Par sa forme et son originalité, la campagne a attiré l’attention du monde entier. Elle a généré quelque 1 000 articles de presse dans plus de 80 pays, dont un reportage dans le New Yorker, qui a été cité notamment par Mashable, le Washington Post et Cosmopolitan.

Le CCPE s’internationalise

Tout au long de l’année 2017–2018, les dirigeants du CCPE ont parcouru le monde à la rencontre d’organismes, de gouvernements et de sociétés privées qui partagent notre ardent désir de faire changer les choses. Toutes ces collaborations se sont avérées extrêmement fructueuses en termes d’échange d’information et d’appuis, en particulier autour de Projet Arachnid, et ont donné lieu au lancement d’une initiative mondiale où ECPAT Suède est devenue la première centrale européenne à prêter directement assistance au CCPE pour retirer les images d’abus pédosexuels d’Internet.

Formation Priorité Jeunesse pour entraîneurs : une formule gagnante

En novembre 2017, le CCPE et l’Association canadienne des entraîneurs (ACE) ont uni leurs efforts pour lancer la formation en ligne Priorité Jeunesse pour entraîneurs, qui vise à mieux protéger les jeunes athlètes. Depuis lors, l’ACE a accepté de débloquer des fonds pour offrir la formation à plus de 1 700 professionnels du sport au Canada.


Résultats obtenus

  • 43 milliards — Nombre de pages Web traitées par Projet Arachnid depuis son lancement début 2017.
  • 139 897 signalements ont été traités par Cyberaide.ca (248 % de plus qu’en 2016–2017).
  • 430 000 — Nombre de demandes de retrait d’images d’abus pédosexuels envoyées à des hébergeurs.
  • 354 316 — Nombre d’exemplaires de nos ressources distribués aux forces policières.
  • 5 800+ — Nombre de demandes de renseignements venant de familles, d’enfants, de citoyens et des forces policières adressées à la Division de la sécurité des enfants et de la défense des familles depuis sa création en 2011.
  • 45 — Nombre de fois où nous avons lancé une AlerteEnfantsDisparus.
  • 5 588 — Nombre d’utilisateurs qui ont ouvert un compte pour suivre la formation en ligne Priorité Jeunesse sur la prévention des abus pédosexuels dans les organismes.
  • 3 100+ — Nombre d’élèves et de jeunes qui, en plus de 800 familles et parents, ont bénéficié d’une formation en personne ou assisté à une séance d’information sur l’autoprotection et les dangers d’Internet.
  • 33 — Nombre de visites organisées au CCPE.
  • 1 699 — Nombre de citations et de mentions du CCPE dans des articles de presse.
  • 193 — Nombre de demandes reçues des médias en 2017–2018.
  • 500 000 — Nombre de GIF et mèmes du rat-taupe nu partagés dans le monde entier.

Rapports de valeur sociale

Pour en savoir davantage sur les initiatives du CCPE au cours des exercices précédents, consultez nos rapports de valeur sociale :

Soutenez nos efforts. Faites-nous un don.

Associez-vous à une grande cause. En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, nous faisons appel aux dons pour nous aider à offrir nos services et nos programmes à la population. Aidez-nous à aider les familles et à protéger les enfants.

Faire un don