Passez au contenu principal Passez au menu de la section

La liberté d’expression n’est pas un moyen de défense acceptable lorsqu’un préjudice est causé à quelqu’un intentionnellement, et les entreprises ne devraient pas pouvoir s’en tirer en se cachant derrière ce genre d’argument ou d’autres arguments comme leur politique de confidentialité.

— Répondant au sondage

Votre voix a le pouvoir de protéger les enfants

Après la publication par le New York Times de la série Exploited, le CCPE a lancé un bref sondage pour prendre le pouls de l’opinion publique sur la responsabilité des entreprises vis-à-vis de la suppression des images d’abus pédosexuels sur Internet ainsi que les sanctions qui devraient leur être imposées lorsqu’elles refusent de les supprimer.

Plus de 10 500* personnes ont répondu au sondage, dont voici les faits saillants :

  • 83 % des répondants estiment que des accusations criminelles devraient être déposées contre les entreprises de technologie qui omettent de supprimer des images d’abus pédosexuels de leurs serveurs. 15 % estiment que ces entreprises devraient être mises à l’amende.
  • 90 % des répondants estiment que les gouvernements devraient adopter des lois pour obliger les entreprises de technologie à se conformer à des normes de sécurité assorties de sanctions pour les entreprises récalcitrantes.
  • 95 % des répondants estiment que les entreprises de technologie, lorsqu’elles sont informées que des images volées d’enfants sont republiées ou diffusées dans un contexte sexuel sur leurs serveurs et leurs plateformes, devraient être obligées par la loi de supprimer ces images.

Voir l’intégralité des résultats

Le sondage reste ouvert. Pour participer, cliquez ici.

Découvrez comment le CCPE met la technologie au service de la lutte contre cette épidémie mondiale avec le Projet Arachnid.

Cadre pour la protection et les droits de l’enfant

Le cadre du CCPE, intitulé Nos manquements envers les enfants : Changer le paradigme, attire l’attention sur l’incapacité de l’industrie à réagir efficacement aux demandes de suppression d’images d’abus pédosexuels sur Internet. Il propose des principes d’action qui placent la protection et les droits de l’enfant au premier plan.

Cliquez ici pour lire les grandes lignes du cadre ou pour en lire la version intégrale.


  1. * Au 1er mars 2020

Soutenez nos efforts. Faites-nous un don.

Associez-vous à une grande cause. En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, nous faisons appel aux dons pour nous aider à offrir nos services et nos programmes à la population. Aidez-nous à aider les familles et à protéger les enfants.

Faire un don