Passez au contenu principal Passez au menu de la section

68 % des enlèvements d’enfants sont survenus lorsque l’enfant était seul.

Dans 67 % des cas, l’enfant s’en allait quelque part (p. ex. à l’école, chez un ami, à un parc avoisinant ou à un centre commercial).

— Faits saillants du rapport préliminaire Les enlèvements d’enfants avec assassinat : Une étude canadienne

Les enlèvements d’enfants avec assassinat : Une étude canadienne

Cette étude, la première du genre au Canada, vise à mieux comprendre les caractéristiques démographiques des enfants victimes d’enlèvement avec assassinat ainsi que les techniques et les antécédents des ravisseurs. Elle a pour objectif d’informer le public et les forces policières sur ces tragédies dans le but d’améliorer les stratégies de prévention et d’intervention.

Elle prend la forme d’une recension et d’une analyse de cas d’enlèvement d’enfant avec assassinat (155 victimes et 93 ravisseurs) par une personne autre que le père, la mère ou un proche parent de l’enfant.

Le principe du compagnon est l’une des stratégies de prévention les plus efficaces pour assurer la sécurité des enfants et des adolescents.

Résultats préliminaires

Voici quelques résultats préliminaires issus de l’étude Les enlèvements d’enfants avec assassinat : Une étude canadienne dévoilés en mai 2016 :

À propos des victimes :

  • 84 % des victimes étudiées étaient de sexe féminin (130).
  • L’âge moyen des victimes était de 11,6 ans et 43 % d’entre elles étaient âgées de 14 à 16 ans.

À propos des ravisseurs :

  • 92 % des ravisseurs étaient des hommes.
  • 69 % étaient âgés de moins de 30 ans.
  • 55 % avaient un casier judiciaire.

À propos des circonstances :

  • Il a été établi que l’enfant avait été enlevé pour des motifs sexuels dans 77 % des cas où le ravisseur avait été préalablement condamné.
  • 41 % des enlèvements sont survenus en juin, en juillet ou en août.
  • 45 % sont survenus un vendredi ou un samedi.
  • Le temps écoulé entre l’enlèvement et l’assassinat de l’enfant a pu être établi pour 60 % des victimes incluses dans l’étude. Parmi ces victimes, 70 % ont été assassinées dans les trois heures suivant l’enlèvement.

Consulter la version intégrale du rapport préliminaire

Les données qui ressortent de cette étude soulignent l’importance de diffuser des ressources visant à mieux protéger les enfants. Pour des ressources et des stratégies de protection pour les enfants et les familles, consultez la section Ressources.

Soutenez nos efforts. Faites-nous un don.

Associez-vous à une grande cause. En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, nous faisons appel aux dons pour nous aider à offrir nos services et nos programmes à la population. Aidez-nous à aider les familles et à protéger les enfants.

Faire un don