Actualités et communiqués

Des mesures importantes pour aider les parents à réduire le risque d’enlèvement de leurs enfants

Le programme EnfantsPortesDisparus.ca propose des ressources de prévention à l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Le 23 mai 2013

WINNIPEG (Manitoba) – Dernièrement, des nouvelles racontant un enlèvement ou une tentative d’enlèvement d’enfant ou d’adolescent par un étranger ont fait grimper le niveau d’anxiété de nombreux parents. Même si les enlèvements par un étranger sont rares d’un point de vue statistique, ils font partie de nos peurs comme parents, familles et communautés. Voilà pourquoi, en cette veille de la Journée internationale des enfants disparus, le programme EnfantsPortesDisparus.ca du Centre canadien de protection de l’enfance propose aux parents, aux familles et aux communautés d’importantes ressources préventives. Ces ressources présentent d’importantes mesures de sécurité adaptées à l’âge des enfants que les parents peuvent enseigner à leurs jeunes pour mieux les protéger.

« En cette Journée internationale des enfants disparus, prenons un moment pour nous arrêter et nous rappeler l’importance que les parents, les familles et les communautés travaillent ensemble pour faire en sorte que plus aucun de nos enfants ne disparaisse, souhaite Lianna McDonald, directrice générale du Centre canadien de protection de l’enfance. La protection des enfants et des adolescents est une responsabilité collective; grâce à notre programme EnfantsPortesDisparus.ca, nous voulons offrir aux familles et aux communautés les ressources préventives les plus à jour et les plus accessibles. » Vous trouverez le document intitulé « Réduisez le risque d’enlèvement de votre enfant » sur le site internet d’EnfantsPortesDisparus.ca au http://missingkids.ca/pdfs/MK_ReduceRiskAbduction_fr.pdf.

Selon des études préliminaires du Centre canadien de protection de l’enfance, on a constaté que les saisons où les enfants et les adolescents risquent le plus d’être victimes d’enlèvement sont le printemps et l’été. Le Centre canadien encourage les familles à rappeler fréquemment à leurs enfants les mesures de sécurité qui les aideront à se protéger.

« Nous savons maintenant que le conseil "Ne parle pas aux étrangers" est non seulement désuet, mais surtout inefficace pour réduire les risques d’enlèvement, explique Christy Dzikowicz, directrice du programme EnfantsPortesDisparus.ca. En réalité, un grand nombre d’enlèvements sont perpétrés par des personnes que l’enfant connaît ou qui ne correspondent pas au stéréotype d’un "étranger" dans l’esprit d’un enfant, ni même dans celui d’un adulte. Les ravisseurs d’enfants ont bien souvent l’air sympathique et se montrent gentils avec les enfants afin de les amadouer et de les inciter à les suivre de leur plein gré. Nous constatons qu’il est beaucoup plus efficace d’apprendre aux enfants à ne jamais aller NULLE PART avec QUI QUE CE SOIT sans d’abord demander la permission à leurs parents. Cette règle rappelle aux enfants que c’est aux parents de surveiller leurs enfants et que ce n’est pas aux enfants de cerner les motivations des gens. »

Le programme EnfantsPortesDisparus.ca du Centre canadien fournit aussi des ressources concernant les tentatives d’enlèvement d’un enfant ou d’un adolescent par un étranger, dont des guides à l’intention des familles et des dirigeants locaux sur les moyens de rétablir les liens au sein de la communauté et d’y réinstaller un climat de sécurité (http://missingkids.ca/app/fr/post_abduction_guides).

EnfantsPortesDisparus.ca reconnaît aussi qu’en cas de disparition d’un enfant ou d’un adolescent, qu’il s’agisse d’un enlèvement par un étranger, d’un enlèvement parental, d’une fugue, d’un enfant égaré, etc., le rôle de la communauté compte pour beaucoup, tant pour aider à retrouver l’enfant et que pour soutenir la famille éprouvée. EnfantsPortesDisparus.ca a d’ailleurs publié un Plan de mobilisation locale détaillé (www.plandemobilisation.ca) pour aider les communautés à réagir efficacement à la disparition d’un enfant.

« En plus d’aider dans leurs recherches les familles éprouvées par la disparition d’un enfant, le programme EnfantsPortesDisparus.ca du Centre canadien poursuit sa mission de fournir des ressources de prévention éducatives pour assurer la sécurité de tous les enfants du pays », conclut Lianna McDonald.

-30-

Pour une demande d’entrevue avec l’un de nos porte-parole, les médias sont priés de contacter notre équipe des communications :

Communications, Centre canadien de protection de l’enfance

Téléphone :
204 945-8074
204 801-2979 (Cellulaire)

Courriel :
communications@protegeonsnosenfants.ca