Actualités et communiqués

Les jeunes dans la mire des sextorqueurs

Pour contrecarrer cette tendance inquiétante, Cyberaide.ca demande aux parents d’inciter leurs jeunes à la prudence avec la vidéo en direct

25 septembre 2015
Pour diffusion immédiate

Winnipeg (Manitoba) : Aujourd’hui, c’est la quatrième édition annuelle de la Journée de sensibilisation à Cyberaide.ca, dont l’objectif est de mieux faire connaître le rôle crucial de Cyberaide.ca comme centrale de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet et comme centre de ressources. Pour souligner cette journée, le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) demande cette année aux parents de sensibiliser leurs jeunes aux risques associés à l’usage du numérique dans un contexte d’expérimentation sexuelle et au danger que représente la sextorsion.

En septembre dernier, Cyberaide.ca a commencé à recevoir des signalements concernant des jeunes en proie à la sextorsion : une tactique consistant à les forcer à transmettre des images à caractère sexuel ou à se livrer à des actes sexuels devant webcam, pour ensuite leur faire du chantage en les menaçant de diffuser les images ainsi obtenues s’ils refusent de verser une somme d’argent ou d’envoyer d’autres photos ou vidéos de même nature. Cette année, Cyberaide.ca est en voie d’enregistrer une hausse de 40 % des signalements concernant des jeunes ciblés par des tactiques de sextorsion.

« Les jeunes sont vulnérables, en particulier sur les plateformes de vidéo en direct, note Signy Arnason, directrice de Cyberaide.ca pour le CCPE. Certes, nous sommes bien conscients que c’est en partie sur ces plateformes que les ados font des rencontres et les cultivent, mais si l’on veut réduire le nombre de jeunes qui se font extorquer, il faut que leurs parents discutent ouvertement avec eux de la façon dont les sextorqueurs utilisent ces mêmes plateformes pour les manipuler et leur faire du tort. »

Il est important de sensibiliser les jeunes aux risques auxquels ils s’exposent lorsqu’ils se livrent à des actes sexuels en direct devant webcam, car les images peuvent facilement être enregistrées. Il arrive aussi que les sextorqueurs diffusent en direct des images préenregistrées, de sorte que les jeunes ne se rendront peut-être pas compte que la personne avec qui ils communiquent est en réalité un adulte. Le CCPE a créé une fiche d’information intitulée Comment sensibiliser les jeunes à la sextorsion pour aider les parents et les enseignants à aborder cette importante problématique avec les jeunes.

« Le CCPE est un partenaire crucial des forces policières et un leader mondial dans la création de ressources pertinentes et utiles pour les jeunes, les parents et les enseignants, souligne l’inspecteur Peter Payne, officier responsable du Centre national de coordination contre l'exploitation des enfants (GRC). Nous encourageons les Canadiens à signaler toute situation d’exploitation sexuelle d’enfants dont ils auraient connaissance sur Internet. Parlez à vos enfants et aux enfants de votre quartier et aidez les forces policières à protéger tous nos enfants. »

Trois moyens d’action à votre portée pour la Journée de sensibilisation à Cyberaide.ca

  1. Parlez à vos jeunes
  2. Passez le mot
    • Mobilisez vos contacts sur les médias sociaux en accompagnant vos publications du mot-clic #sécuritédesjeunes et en encourageant les autres parents à sensibiliser leurs jeunes à la sextorsion et aux autres dangers d’Internet.
  3. Abonnez-vous aux ALERTES Cyberaide.ca
    • Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l’univers numérique des jeunes et des nouvelles ressources qui vous aideront à mieux les protéger.

-30-

Cyberaide.ca : Depuis sa mise en place par le Centre canadien de protection de l’enfance, la ligne de signalement Cyberaide.ca est devenue un élément crucial de la Stratégie nationale du Canada pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle sur Internet. En étroite collaboration avec des corps policiers de tout le Canada, Cyberaide.ca a donné suite à plus de 160 000 signalements venant du public concernant des cas d’exploitation sexuelle d’enfants, et ces efforts ont permis d’arrêter plus de 445 individus, de prendre en charge de nombreux enfants en situation d’abus et de protéger un nombre incalculable d’enfants tant au Canada qu’à l’étranger. Cyberaide.ca diffuse aussi du matériel de sensibilisation pour aider les Canadiens à se protéger. En 13 ans, nous avons distribué gratuitement près de 11 millions d’exemplaires de nos ressources aux écoles, aux corps de police, aux services de protection de l’enfance, au secteur privé et à d’autres partenaires.

Le Centre canadien de protection de l’enfance (www.protegeonsnosenfants.ca) offre des programmes et des services à la population canadienne dans le but de réduire la violence faite aux enfants. Le CCPE administre Cyberaide.ca (www.cyberaide.ca), la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet; EnfantsPortesDisparus.ca (www.EnfantsPortesDisparus.ca), un centre national de ressources et d’intervention sur les enfants disparus; Enfants avertis (www.enfantsavertis.ca), un programme interactif de sécurité personnelle pour les enfants de la maternelle jusqu’à la 9e année (3e secondaire); et Priorité Jeunesse (www.prioritejeunesse.ca), un programme qui aide les organismes de services à l’enfance à offrir des milieux sûrs aux enfants dont ils ont la charge et à réduire les risques d’abus sexuel dans le cadre de leurs activités.

Pour une demande d’entrevue avec l’un de nos porte-parole, les médias sont priés de contacter notre équipe des communications :

Communications, Centre canadien de protection de l’enfance

Téléphone :
204 945-8074
204 801-2979 (Cellulaire)

Courriel :
communications@protegeonsnosenfants.ca