Actualités et communiqués

Déclaration : Le Centre canadien de protection de l’enfance organise une table ronde avec l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et d’éminents experts en santé pour discuter de d’abus pédosexuels et de violence familiale

15 décembre 2014
Pour diffusion immédiate

WINNIPEG (MANITOBA) : Le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) a été le co-hôte d’une table ronde avec l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et d’éminents professionnels de la santé dans le but de trouver des solutions aux problèmes de la violence familiale et des abus pédosexuels.

C’est grâce aux efforts du CCPE et de son programme Cyberaide.ca – la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants – que nous constatons la prolifération des images d'abus pédosexuels. Rien qu’au cours des douze derniers mois, Cyberaide.ca a analysé près de 25 000 images d’abus pédosexuels, dont plus de 50 % montrent des enfants de 0 à 8 ans.

« La pornographie juvénile est une forme d’abus pédosexuel. Elle montre des abus à l’endroit de vrais enfants et immortalise des agressions commises contre de jeunes enfants dans nos communautés. Les professionnels de la santé ont un rôle crucial à jouer pour faciliter la détection rapide des abus et transmettre aux familles des renseignements importants afin de contrer les abus et d’apporter des services essentiels aux jeunes victimes », observe Lianna McDonald, directrice générale, Centre canadien de protection de l’enfance.

Pour 2014-2015, Cyberaide.ca est en voie d’enregistrer une augmentation de 80 % des signalements reçus du public, et 94 % de ces signalements portent sur des inquiétudes liées à la pornographie juvénile. Depuis 2008, 79 % des images de pornographie juvénile analysées par Cyberaide.ca semblent avoir été produites dans une résidence privée. Étant donné que les abus pédosexuels commencent en dehors d’Internet, il serait bon de mettre l’accent sur leur détection rapide pour empêcher que les images de ces abus se retrouvent sur Internet. Le secteur de la santé est un partenaire essentiel dans ce dossier.

La table ronde d’aujourd’hui a donné lieu à des échanges fructueux sur la prévention et le traitement de la violence familiale et des abus pédosexuels, une problématique qui recoupe les champs d’intervention de plusieurs disciplines et organismes.

-30-

Le Centre canadien de protection de l’enfance (www.protegeonsnosenfants.ca) offre des programmes et des services à la population canadienne dans le but de réduire la violence faite aux enfants. Le CCPE administre Cyberaide.ca (www.cyberaide.ca), la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet; EnfantsPortesDisparus.ca (www.EnfantsPortesDisparus.ca), un centre national de ressources et d’intervention sur les enfants disparus; Enfants avertis (www.enfantsavertis.ca), un programme interactif de sécurité personnelle pour les enfants de la maternelle jusqu’à la 9e année (3e secondaire); et Priorité Jeunesse (www.prioritejeunesse.ca), un programme qui aide les organismes de services à l’enfance à offrir des milieux sûrs aux enfants dont ils ont la charge et à réduire les risques d’abus sexuel dans le cadre de leurs activités.

Pour une demande d’entrevue avec l’un de nos porte-parole, les médias sont priés de contacter notre équipe des communications :

Communications, Centre canadien de protection de l’enfance

Téléphone :
204 945-8074
204 801-2979 (Cellulaire)

Courriel :
communications@protegeonsnosenfants.ca